Engrais verts

Démarré par Pierre-Bernard SUDAN

Pierre-Bernard SUDAN beenhere

Il est souvent recommandé de nourrir la terre avec des engrais verts. Lorsqu'en automne on a semé du seigle p. ex, que faire pour que la terre en profite, et que pour cela il ne faut pas le récolter?
NB question ingénue d'un néophyte en prema!

Susan Wakeman beenhere

En principe, on détruit les engrais verts avant leur mise à graines. La matière organique ainsi générée nourrit le microbiote du sol. La difficulté étant que on doit s'assurer que l'engrais vert ne repart pas, sinon il concurrencera la culture voulue.

Dans le cas du seigle, il suffit souvent de l'aplatir, une fois qu'il a fait une tige pour les graines.

Gaëtan Morard beenhere

Le terme engrais vert regroupe différents types. De manière stricte, les engrais verts sont des plantes qui possèdent des symbioses avec des bactéries dans leurs racines (comme une grande partie des légumineuses). Il faut ainsi les "détruire" pendant les fleurs pour libérer l'azote contenu dans leur racines.

Les céréales sont utiles grâce à leurs rhizomes qui aèrent les sols et leur composition qui ramènent de la nourriture. Tu peux donc les détruire avant la mise-en-culture et garder une petite partie pour faire des graines (de toutes façons les céréales sont difficiles à produire en grande quantité sur de petites surfaces).

Un autre type d'engrais vert comprend des plantes qui accumulent et vont chercher des nutriments dans les sols comme les consoudes, phacélies,… Dans ce cas, c'est surtout les parties aériennes qui contiennent des nutriments qui sont ramenés par mulch et on peut les utiliser toute l'année comme couverture vivantes ou par leur taille.